calculer marge sur coût direct
in

Comment calculer la marge sur coût direct ?

Pour définir la rentabilité d’un produit, il est important de considérer la marge sur coût direct. Il s’agit de la différence entre le CA généré et les coûts relatifs à la production d’un produit donné (charges fixes et charges variables). Cet indicateur permet donc à une entreprise de prendre les bonnes décisions.

Comment calculer la marge à partir des coûts variables ?

Pour faire le calcul de la marge sur coût direct, de nombreuses variables devraient rentrer en jeu. Avant tout, il faut prendre en compte les marges brutes et commerciales. Pour la première, elle se porte sur la valeur ajoutée apportée par le produit après avoir pris en compte ses coûts de production. Pour la deuxième, elle se focalise principalement sur le rapport entre le prix de vente et le coût d’achat. À part cela, il convient de ne pas oublier les frais fixes et les frais variables (matière première, transport, main-d’œuvre, manutention, production…). Enfin, pour que le calcul soit effectif, il faut préalablement connaitre le CA dégagé par le produit concerné.

Lorsque toutes ces variables sont réunies, on peut ensuite effectuer le calcul de marge sur coût direct à partir de cette formule :

MCV (Marge sur coûts variables) = CA (Chiffre d’affaires) – (Charges variables)

À partir de ce calcul non seulement, on est en mesure de conclure si un produit est potentiellement rentable ou non. Par ailleurs, c’est également un excellent indicateur pour définir son prix de vente en se basant sur le seuil de rentabilité.

A découvrir :   Comment calculer des m3 (mètre cube) ?

Comment interpréter le calcul de la marge sur coût direct ?

Pour bien interpréter le calcul de cette marge, de nombreux scénarios sont envisageables. Si la MCV est inférieure aux charges, l’entreprise serait alors en situation de déficit, car les recettes ne permettent pas de couvrir les charges de production. Contrairement à cela, la MCV est supérieure aux charges fixes et variables, on pourrait alors déduire que le produit en question est rentable. Enfin, dans le cas où le résultat serait nul, on peut alors conclure que l’activité est au point mort.

En matière de finance, une MCV négative ne signifie pas forcément que l’entreprise devrait abandonner la production d’un produit donné. En sous-traitant par exemple certains processus de la production du produit, il est tout à fait possible d’avoir une MCV positive, car cette pratique permet considérablement de réduire les charges variables.

A propos de l'auteur, Laurent Pérez

Rédacteur web depuis plusieurs années maintenant, j'écris sur de nombreux sujets qui me tiennent à coeur sans me prendre la tête.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pourquoi acheter de l'or

Pourquoi devriez-vous envisager d’acheter de l’or ?

RGPD e-mailing

Quelles sont les nouvelles règles en ce qui concerne le RGPD e-mailing ?