Santé & Bien-être

Peut-on vapoter avant une opération chirurgicale ?

Est-ce possible de fumer une cigarette électronique avant une opération chirurgicale ? C’est une interrogation qui, aujourd’hui, est au centre de nombreux débats. Si pour certains, vapoter avant une telle opération est interdit, d’autres personnes pensent par contre que ce point de vue mérite d’être réexaminé. Qu’en est-il vraiment ? Nous vous en disons plus.

Vapoter avant une opération chirurgicale : quelles sont les idées reçues ?

Ce n’est un secret pour personne qu’avant une opération chirurgicale, il est strictement interdit de s’alimenter. Autrement dit, vous ne devez pas boire, manger et fumer avant de subir une anesthésie générale. C’est, donc, partant de ce principe simple que plusieurs professionnels de santé interdisent de vapoter avant une opération chirurgicale.

Ainsi, avant chaque opération, les médecins ont l’habitude de rappeler à leurs patients les risques qu’ils encourent s’ils venaient à toucher à une e-cigarette. C’est une méthode préventive qui se fait généralement en présence d’un proche pour amener le patient à respecter cette mesure. Rappelons ici qu’il doit obligatoirement s’agir d’un proche majeur et responsable.

Pourquoi est-il interdit de vapoter avant une opération chirurgicale ?

Aujourd’hui, la cigarette électronique est très utilisée par les fumeurs qui souhaitent réussir leur sevrage tabagique. Une opération qui consiste à arrêter de fumer la cigarette classique en dosant progressivement son e-liquide en nicotine.

Pourtant, qui dit nicotine, fait indirectement allusion à l’inhalation du monoxyde de carbone. Comme le prouvent pourtant plusieurs expériences scientifiques, le monoxyde de carbone empêche la bonne oxygénation du sang et la cicatrisation des plaies.

Des situations assez graves qui peuvent empêcher un patient d’aller mieux après une opération chirurgicale et de ne pas vaquer à ses occupations quotidiennes.

Vapoter et opération chirurgicale : que faut-il retenir ?

Faute de preuves, plusieurs médecins comme vu précédemment ont toujours interdit à leur patient, peu importe leur statut de fumeur, de toucher une e-cigarette avant une opération. Sauf qu’en 2015, certaines études comme celle publiée sur National library of Medicine ont permis de montrer que vapoter n’accroît pas le volume gastrique d’un patient.

Toutefois, durant une séance de vapotage, un patient peut se laisser aller et fumer de la nicotine. Cette consommation pourrait indéniablement avoir une mauvaise influence sur son état de santé avant et après l'opération.

C’est pour éviter qu’un patient ne soit confronté à ce genre de problèmes qu’il lui est strictement interdit de vapoter avant une opération chirurgicale. Le fait de ne pas vapoter avant une opération chirurgicale n’est en réalité qu’une mesure préventive qui s’applique aujourd’hui à tous.

En somme, et en l’absence d’études scientifiques qui interdisent clairement de vapoter avant une intervention chirurgicale, les médecins proscrivent cette action. En faisant preuve de prudence, ceux-ci mettent le patient à l’abri des nombreux désagréments que peut causer une inhalation accidentelle de monoxyde de carbone. Plus qu'un conseil, c'est donc une recommandation médicale.

Rédiger un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 %