Maison

Poêle à bois ou à granulés : comment faire son choix?

Un poêle à bois et un poêle à granulés présentent tous deux un système de chauffage très avancé et avantageux. Cependant, divers éléments les différencient. Porter son choix sur un des deux modèles constitue un exercice peu pratique. Pour simplifier la sélection, voici une présentation détaillée du poêle à bois et du poêle à granulés.

Le poêle à bois

Le fonctionnement d’un poêle à bois se fait avec des bûches qui produisent de la chaleur. Doté d’un système de circulation d’air, il connaît de bonnes performances qui le classent parmi les systèmes de chauffage d’appoint. Il est utilisé pour la production rapide de la chaleur dans une voire plusieurs pièces. Il répond à un besoin ponctuel.

En plus d’avoir de multiples avantages, son utilisation nécessite très peu d’investissement. En moyenne, un poêle à bois utilise entre 3 et 3,5 centimes par kWh PCI. Comparé à un poêle à granulés, c’est près de la moitié de son coût. De même, sa source d’alimentation qui est la bûche est moins chère que celui des granulés de bois.

Utiliser un poêle à bois renvoie aux charmes d’une cheminée classique. En effet, il produit des crépitements de feu et l’odeur agréable du bois. L’utilisateur peut revivre la tradition en coupant et en rangeant du bois.

Enfin, ce type de poêle coûte environ 1 500 à 2000 euros. Cela revient moins cher par rapport à un poêle à granulés.

Malgré ces qualités, le poêle à bois possède aussi quelques inconvénients. Fonctionnant par rayonnement, sa chaleur n’atteint pas les pièces éloignées. Pour ce faire, il doit être installé dans la pièce maîtresse d’une maison pour être productif.

L’autre inconvénient de ce poêle est sa faible autonomie. Une bûche classique ne dure que 4 heures alors qu’une bûche densifiée ne peut atteindre que 12 heures d’autonomie. De même, il est moins pratique. Pour l’alimenter, les utilisateurs doivent le faire manuellement.

Les bois sont conservés à l’extérieur afin de bien sécher. Il faut donc les transporter lors de chaque recharge vers la cheminée. Cet exercice peut sembler pénible pour certains, voire impossible pour les séniors ou les personnes à mobilité réduite. Il faut aussi disposer d’un espace considérable pour stocker suffisamment les bûches.

Par ailleurs, un poêle à bois demande un entretien régulier. Son conduit d’évacuation doit être nettoyé au moins deux fois par an.

Le poêle à granulés

Le poêle à granulés s’alimente de granulés provenant de sciures de bois. Ce combustible lui procure une bonne autonomie. Sa chaleur est aussi constante. Grâce à son système de ventilation, la température se diffuse sur une large surface de manière constante et durable.

De même, le poêle à granulés est économique. En effet, il est doté de fonctionnalités avancées qui permettent de programmer la température et le temps de fonctionnement. Il possède aussi un réservoir automatique qui lui procure une autonomie de près de 48 heures.

Comparé à un poêle à bois, ce type de poêle est facile à utiliser. Pas besoin de stocker à l’extérieur les granulés ou les transporter. Ils se conservent dans un sac. Ils sont aussi moins encombrants que les bûches. L’autre avantage des granulés, c’est qu’ils sont propres, car ils ne salissent pas les mains et ne produisent pas d’insectes.

Tout comme un poêle à bois, le poêle à granulés dispose aussi de quelques inconvénients. Son utilisation exige un coût élevé. Il peut varier de 4,7 à 6,7 centimes par kHh PCI. Il en va de même pour les granulés qui sont plus onéreux que les bûches de bois. Pour lui assurer un bon fonctionnement, il faut l’entretenir chaque année. Un spécialiste doit le nettoyer tous les deux ans.

Par ailleurs, la ventilation d’un poêle à granulés est bruyante. Cela peut gêner les membres de la famille s’il fonctionne sur une longue durée. Fonctionnant à l’aide d’un moteur, son installation exige l’aide d’un spécialiste, car il s’avère un peu complexe.

Outre ces inconvénients, un poêle à granulés coûte cher. Son prix varie entre 4 000 et 6 000 euros.
À travers les critères énoncés ci-dessus, vous pourrez à présent faire un choix de poêles. Il faut noter que, malgré les quelques inconvénients dont ceux-ci disposent, ils sauront répondre à vos attentes. Toutefois, veillez à faire un choix en fonction de vos ressources financières.

Rédiger un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in:Maison

0 %