Maison

Rénovation complète d’une maison : par où commencer ?

Rénover entièrement sa maison est une tâche qui peut s'avérer plus difficile qu’on ne peut l'imaginer. En effet, la rénovation d’une habitation est un art, un métier qui exige des connaissances particulières et des compétences spécifiques. Avant d’envisager tous types de travaux, il est donc nécessaire de connaître l’ordre à respecter pour éviter que le chantier ne se transforme en « tonneaux des danaïdes ». Voici les différentes étapes pour une rénovation complète de votre maison.

La démolition de l’existant

Il s’agit de la première étape d’une rénovation complète d’une habitation. Cette phase consiste à démolir tous les éléments que l’on souhaite voir disparaître de la maison. Pour ce faire, quelques règles de sécurité doivent être respectées. Il s’agit notamment du port d’un masque, des lunettes de sécurité, des chaussures de sécurité, etc.

La démolition commence par la destruction des cloisons, puis de la cheminée ou du plafond si nécessaire. En l’absence de structure porteuse, il est important de conserver certains remparts. Ceci permet d’éviter l’effondrement du plafond avant la fin de l’abattement des cloisons. L’opération de démolition doit commencer par les étages pour s’achever au niveau du rez-de-chaussée.

L’évacuation des déchets de chantier

La démolition occasionne généralement de la poussière et des gravats qu’il est primordial d’évacuer avant de passer à l’étape suivante de la rénovation. Pour ce travail, vous devez louer une ou plusieurs bennes d’une part, mais demander également les autorisations de dépôt de bennes ou permis de stationnement d’autre part. Il faudra également penser à installer des goulottes d’extraction.

En ce qui concerne la demande du permis de stationnement, il est conseillé de s’y prendre tôt, car il existe des délais minimums à respecter. Pour avoir plus d’information sur ce permis, vous pouvez toujours vous renseigner auprès du service de l’urbanisme de votre mairie. Par ailleurs, la demande de stationnement est aussi appelée « autorisation d’occupation temporaire du domaine public (AOT) ».

Le cloisonnement et la rénovation de l’isolation

Après l’évacuation des déchets, vous pouvez passer à ce qu’on appelle « le gros œuvre ». C’est le moment de penser aux travaux de cloisonnement. Le type de cloisons dépendra en partie de vos préférences (béton cellulaire, bois, briques, carreaux de plâtre, etc.), mais aussi des caractéristiques de chaque pièce (sèche, humide, etc.). Le planning des travaux est également un facteur qui influence le choix des matériaux.

Le cloisonnement est généralement associé aux travaux de rénovation du système d’isolation intérieur de votre logement. Pensez à isoler efficacement toutes les parois qui sont en contact avec l’extérieur de votre habitation. Il faudra aussi penser à la résistance thermique des matériaux que vous allez choisir pour la mise en place de l’isolation.

L’installation du matériel électrique, du chauffage et de la plomberie

Une fois les emplacements définis, il faudra passer à la mise en place des matériels électriques et de plomberie. Il est souvent conseillé de faire appel à une entreprise spécialisée dans la construction pour gérer les travaux de plomberie et d’électricité.

En effet, l’électricité, le chauffage et la plomberie sont des travaux qui occasionnent souvent du retard sur les chantiers. L’électricien attend généralement la fin des travaux de plomberie pour savoir à quels endroits précis poser ses prises électriques. En confiant ces travaux à une entreprise spécialisée, vous diminuez ainsi les risques de retard dans les travaux, mais vous bénéficiez également d’une prise en charge professionnelle.

Le badigeonnage des murs et des plafonds

Après la pose des cloisons et des joints de fixation, vous passez à l’enduit des murs et plafonds. Il est possible de les enduire soit avec du plâtre, ou avec du ciment ou du mortier. Ce sont des matières qui permettent d’accueillir les futurs revêtements avec facilité. Pour les surfaces recouvertes d’une peinture écaillée ou d’anciens papiers peints, il est important de les remettre à nu avant de procéder à l’enduit.

L’opération de mise à nu doit impérativement commencer par le plafond. En effet, il est recommandé de commencer la ponce et le grattage par le plafond avant de s’attaquer aux murs et autres. Ceci permet d’éviter de badigeonner les murs plusieurs fois, car tous les travaux effectués premièrement sur le plafond ont des répercussions directes sur les murs et le sol.

La chape et la pose des revêtements au sol

La chape est une opération importante qui consiste à aplanir le sol à l’aide d’une couche de mortier. Elle permet de remettre le sol à niveau en gommant les éventuelles irrégularités qui pourraient gêner le revêtement. La chape a également pour but de recouvrir un sol qui paraît inesthétique ou que vous souhaitez simplement voir disparaître.

Une fois le sol parfaitement plat, vous pouvez commencer son revêtement. Pour cela, vous disposez de multiples options (carrelage, parquet, papier peint, lambris, etc.).

La peinture et le ménage

La peinture représente souvent la dernière étape des travaux de rénovation d’une maison. Pour les couleurs et les patchworks, tout dépend de vos goûts et vos préférences. Il existe également de nombreux kits qui permettent de réaliser les travaux de peinture comme un professionnel.

En ce qui concerne le ménage, il est conseillé de faire appel à une société de nettoyage de fin de chantier. Le ménage est l’étape ultime avant de profiter pleinement de votre demeure nouvellement rénovée.

Rédiger un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in:Maison

0 %